logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/06/2007

Exposition LALIQUE

Aujourd'hui, 6 juin, je vais visiter l'exposition des bijoux de René LALIQUE, né à AY en 1860, décédé à PARIS en 1945, le Maître incontesté du verre à feu comme le disait Colette.

Enfant il s'intéressait à la nature qui l'environnait aussi bien les fleurs que les petits insectes et très vite il a dessiné. En 1876 sont père décède et il entre dans la vie professionnelle tout naturellement chez un bijoutier pour un apprentissage de 2 ans, en même temps il suit des cours à l'Ecole des arts décoratifs puis part pour l'Angleterre au collège de Sydenham, célèbre pour l'enseignement de technique artistique et d'artisanat.

De retour à Paris, il s'associe à un ami qu'il quitte rapidement pour s'installer à son propre compte. Il dessine chez lui et place ses dessins chez les bijoutiers qui très vite le remarquent ; ces dessins sont présentés à l'Exposition nationale des arts industriels.

Il reprend l'atelier de joaillerie d'un client ou tout est en place : le matériel complet, des ouvriers compétents, il a 25 ans et bientôt Paris est à ses pieds, surtout les femmes pour qui il dessine et réalise de merveilleuses parures

medium_P6070189.JPG
Les bijoux de Lalique sont difficilement portables pour le commun des mortels mais les mannequins, les divas, les peoples de ce temps là : Sarah Bernhardt, Colette, Liane de Pougy, Mme Waldeck-Rousseau et Mme Barthou, épouses de Présidents du Conseil successifs .... s'affichent dans tout Paris avec ses bijoux
Il sera très créatif et emploiera l'émail, le verre, l'argent, l'opale, les perles, le lapis-lazzuli, le quartz, l'améthyste et bien sur l'or, Colette l'appelle "le Rodin des transparences".
medium_P6070195.2.JPG
Pendant de cou "Poissons" verre, or, émail (collection particulière New York)
medium_P6070196.JPG
"Princesse lointaine", pendant de cou or, émail, diament, améthyste, collection particulière New York)
A partir de 1905 Lalique délaisse les bijoux pour se lancer dans une autre aventure, l'architecture du verre. Cette nouvelle passion le tiendra jusqu'à sa mort . Il loue puis achète une verrerie à COMBS LA VILLE et devient un industriel du verre.
Il décore des églises, vitraux, chemins de croix. Il habille le salon des permières classes du célèbre paquebot NORMANDIE, symbole du luxe et orgueil du savoir-faire français.
 
En 1908 le parfumeur Coty lui commande un flacon pour la permière fois, le contenant aura plus de prix que le contenu.
medium_P6070191.2.JPG
flacon "feuilles de fougère et buste de femme"

Commentaires

extraordinaire expo, j'en ai déjà eu un compte rendu mais je n'avais pas vu, merci, car je n'aurai pas l'occasion de monter à Paris à temps, je le regrette, Superbe Framboisine

Écrit par : framboisine | 09/06/2007

très intéressante exposition. j'ai pu admirer des flacons Lalique à l'exposition des parfums du Château de Chamerolles dans le Loiret.
ANNIE

Écrit par : MAMINIE | 23/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique