logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/09/2007

Cyrano de Bergerac

J'habite ERMONT dans le Val d'Oise, ville limitrophe de SANNOIS où décéda Cyrano de Bergerac et hier j'ai assisté à une conférence de Monsieur BARGY sur "L'histoire vraie de Cyrano de Bergerac - illustre inconnu, découvrez le modèle de Rostand"

Je suis allée sur le site qu'il a créé avec son association "le vrai cyrano de bergerac" je vais vous en parler un peu car j'ai beaucoup apprécié :

Tout le monde connaît aujourd'hui le nom de Cyrano de Bergerac... mais qui se souvient, que son prénom était Savinien et qu'il vécut, réellement, au début du XVIIème Siècle ? 

Ce jeune homme étonnant et détonnant, auteur à succès, serait certainement flatté de son actuelle célébrité... mais surpris de constater qu'il la tient d'un personnage d'Edmond Rostand qui porte son nom !

Cyrano de Bergerac marqua pourtant son époque de bien des manières... Vif, talentueux, intrépide, amoureux de sa liberté, il aimait aussi les oiseaux, les sciences, la politique, les livres, et bien souvent, son prochain... mais pas toujours !

Au seuil de sa mort, à 36 ans, il regrettait d'avoir perdu trop de temps. Mais au vu de ce qu'il nous laisse, il n'a sûrement pas tout perdu...!

Il mérite votre curiosité. Alors, suivez-moi... faîtes un petit voyage à Paris, au temps des mousquetaires, de Mazarin, du jeune Molière et de Descartes
Savinien Cyrano eut une vie courte, il naquit à PARIS le 6 mars 1619 et décéda à SANNOIS le 26 juillet 1655, mais de celles dont on forge des légendes. Il n'en espérait d'ailleurs sûrement pas tant. Chacun d'entre nous connaît quelques-uns des faits qu'on lui prête. Certains sont authentiques, d'autres moins, voire pas du tout...

Tant pis, il faut bien vous l'avouer : jamais une dame Roxane ne lui chavira le coeur. Mais il est vrai qu'il combattit au côté du baron de Neuvillette, qui, d'ailleurs, ne s'appelait pas Christian, mais Christophe. C'est vrai aussi que ce dernier fut tué durant cette bataille à Arras, mais vous ignoriez surement que c'est là également que Cyrano, qui n'avait encore que 20 ans reçut un coup d'épée à la gorge qui marqua la fin de sa carrière militaire.

L'épouse du baron de Neuvillette, Madeleine Robineau, alias Madeleine Robin, alias Roxane, chez Rostand, était bien la cousine de Cyrano. Durant un temps à Paris elle fut réputée pour ses moeurs légères, mais devint parait-il, si dévote au décès de son mari, qu'elle n'eut de cesse, dit-on, de « convertir » Savinien et de le faire renoncer à son état de libertin.

Libertin... En effet, Cyrano faisait partie de ces intellectuels érudits que l'on désignait à l'époque par ce mot : « libertin ». Ne croyez pas pour autant que ceux-ci avaient forcément un mode de vie dépravé. Depuis le latin « libertinus », qui désignait l'esclave affranchi, jusqu'au sens actuel de « libertin », ce mot a changé de signification plusieurs fois... Il ne fut en fait associé à la luxure qu'au XVIII ème siècle. Au temps de Cyrano, ce mot désignait plutôt : « esprit fort, rebelle ». Aujourd'hui on dirait « libre-penseur » ou « anti-pensée unique ».
Il écrivit 59 lettres dont 47 furent publiées (sous forme de pamphlets), une pièce de théâtre "Le pédant joué" (de laquelle Molière a tiré 2 scènes qu'il a inséré dans "les fourberies de Scapin"), une tragédie "la mort d'Agrippine", un roman "Estat et Empire de la Lune" qui fut publié à titre posthume et "Estat et Empire du Soleil" qui n'a pas été achevé, son décès étant survenu, mais dont on a retrouvé le manuscrit et "l'Etincelle" manuscrit qu'on n'a pas retrouvé mais dont on a retrouvé la trace dans des écrits.
Son nom était Savinien CYRANO mais ses parents ayant acheté des terres dans le fief de Bergerac en vallée de Chevreuse, ils ont accolé le nom de leur terre à leur nom de famille.
Son oncle Samuel CYRANO était propriétaire d'une maison à la campagne, à Sannois, où Cyrano aimait venir se reposé et son cousin Pierre en a hérité et trois jours avant sa mort il se fit conduire à Sannois où il décéda ; il est enterré dans l'église de cette ville.
Il avait en effet un nez très fort et il était assez laid et Rostand s'en ait emparé pour sa pièce.
Je vous invite donc a aller sur le site "le vrai Cyrano" vous apprendrez beaucoup de choses.
Retrouvez sur le site www.levraicyrano.com crée par Monsieur BARGY et très agréable à consulter l'histoire complète de Cyrano de BERGERAC

 

Commentaires

Bonjour Maminette,
Nous organisons une rencontre à Paris le 15 décembre prochain. Veux tu te joindre à nous ?

Regarde sur mon blog....Merci

Écrit par : Anne-Marie | 08/10/2007

Très intéressante cette note sur Cyrano que je ne connaissais que par la pièce,et pas du tout par la véritable histoire. Alors bravo à Monsieur Bargy et à toi qui nous a retranscrit le résumé de son histoire.
Bises
Jean-Louis

Écrit par : Jean-Louis | 13/10/2007

Ok maminette
mon tel 0674054272

bises et à très bientôt


béa

Écrit par : beatrice | 17/10/2007

Belle histoire vraie , qui n'est pas si romanesque que celle de Rostand , mais au moins on a appris quelque chose : Merci et bon dimanche ! huguette

Écrit par : macary huguette | 21/10/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique