logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/07/2009

ANET et DREUX

Bonjour à tous, hier fut une très belle journée d'une part le temps était au beau et nous avons fait une très belle balade : le matin château de Diane de Poitiers à ANET et l'après midi visite de la Chapelle Royale et le vieux quartier de DREUX.

P6040017.JPG

 Un peu d'histoire : Louis de Brézé, Comte de Maulevrier, seigneur d'Anet, grand sénéchal de Normandie, grand veneur de France, veuf de Catherine de Dreux, épousa en 1515, à l'âge de 56 ans, Diane de Poitiers, de 40 ans plus jeune que lui. Diane descendait de la famille des comtes de Poitiers et était née au château de Saint Vallier (Drôme) le 31 décembre 1499. Elle devint dame d'honneur de la reine Claude, épouse de François Ier.

Le 23 juillet 1531 son mari décéda à Anet après lui avoir donné 2 enfants. Elle le pleura sincèrement dit on et ne s'habilla plus désormais que de noir et de blanc. Elle continua son rôle à la cour et resta la Grande Sénéchale.

Le second fils de François Ier, le prince Henri bien que de 20 ans son cadet lui portait un sentiment amoureux que son mariage avec Catherine de Médicis et qui fut élaboré à Anet en 1533 ne devait pas effacer bien au contraire puisque peu après elle devint sa maîtresse.

En 1536, à la mort de son frère ainé Henri devint dauphin et sous prétexte d'hommages platoniques il adopta lui aussi les vêtements noires et blancs et identifia son emblème, le croissant, à celui que la mythologie attribuait à la divinité chasseresse, arbora le monogramme fameux où le H et le D s'entrelacent.

Le 31 mars 1547, à la mort de François Ier Henri devint roi de France et offre à Diane qui veut faire bâtir à Anet une demeure plus imposante et plus agréable que le vieux manoir gothique des Brézé, le fameux chateau dont les plans ont été dressés par un architecte lyonnais, Philibert de l'Orme.

La mort brutale du monarque tué accidentellement dans un tournoi en 1559 porte un coup fatal à la Dame d'Anet. La Reine exige qu'elle rende tous les bijoux offerts par le Roi, et réclame Chenonceaux qu'elle échangera d'ailleurs contre Chaumont et renvoie à Anet Diane qui se consacrera à l'administration de ses nombreux domaines.

En 1565, à Limours, elle dicte son testament et demande que soit construite à Anet une chapelle pour abriter son tombeau. Elle s'éteint le 25 avril 1566.

P6040003.JPG
P6040005.JPG
Les photos sont interdites à l'intérieur du château mais j'avais déjà pris celle-ci : la chaise à porteur
P6040012.JPG
très belle statue de Diane Chasseresse, derrière la chapelle (dommage le tuyau traînait là)
P6040014.JPG
Ce tombeau est vide mais l'année prochaine les cendres de Diane doivent revenir car malheureusement lors de la révolution en 1795 la sépulture a été profanée.
Ce très élégant château est actuellement occupé par Monsieur et Madame de Yturbe.
Il est classé monument historique ainsi que son site

 P6040022.JPG

Avant de revenir par DREUX nous avons visité la Chapelle Royale qui est la sépulture de la famille d'Orléans mais le comté de Dreux a été rattaché dès 1023 au domaine royal.

C'est après 17 ans d'exil la duchesse d'Orléans, mère de Louis-Philippe, a retrouvé le sol natal au retour des Bourbons ; elle a donc racheté tout le terrain pour y faire édifier une chapelle et elle a choisi un architecte parisien, Claude Philippe Cramail qui se mit à l'oeuvre dès octobre 1814.

Le 28 mai 1818, l'un des caveaux accueillait un premier cercueil, celui de la petite princesse Françoise, Mademoiselle de Montpensier, 5ème enfant du duc d'Orléans et petite fille de la duchesse douairière, morte à l'âge de 2 ans.

La duchesse s'éteignit le 23 juin 1821, 10 jours plus tard on lui fit à l'église de Dreux des funérailles grandioses puis le cerceuil fut porté à bras jusqu'à la chapelle Saint Louis inachevée et descendu dans le caveau central.

Louis Philippe accédant au trône en 1830 entreprend la transformatioin de la chapelle qu'il jugait trop petite. le roi veut faire une nécropole royale destinée à accueillir la dynastie des Orléans. Par ordonnance royale du 23 juin 1843 "notre chapelle royale de Dreux est consacrée à la sépulture des princes et princesses de notre famille ..."

P6040027.JPG
P6040037.JPG
Louis Philippe et son épouse Marie-Amélie
P6040041.JPG
superbe travail du marbre pour "l'enfant voilé" le prince Louis d'Orléans décédé à l'âge de 7 ans (1874)
P6040045.JPG
Ferdinand Philippe et dans une chapelle séparée son épouse Hélène de Mecklembourg qui était protestante
P6040048.JPG
Ensuite on descend dans une grande crypte conçue en 1845 par l'architecte Lefranc où sont disposés 12 sarcophages de marbre, tous semblables, destinés à recevoir les dépouilles de la famille d'Orléans
voici les trois déjà "occupés" :
Isabelle d'Orléans-Bragance, comtesse de Paris (1911-2003)
Henri VI, comte de Paris (1908-1999)
leur fils, le prince François d'Orléans (1935-1960)

 

Commentaires

Te revoilou Martine ! Quel bonheur ! Je venais voir parfois et aujourd'hui, oh ! Surprise, te voilà avec un joli reportage sur Anet et Dreux (as-tu rencontré Pierlouim ?)

J'espère que tu vas bien Martine ? Je pense souvent à toi et à notre rencontre à Paris il y a un an et demi.

Je t'embrasse fort,
Aliette

Écrit par : Aliette | 02/07/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique