logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/07/2018

La fête de SANT ALOI

Originaire de Chaptelat (Haute Vienne) il n'acquit en 588. Il appartenait à une famille aisée qui travaillait elle-même son domaine, à la différence de tant de grands propriétaires qui les faisaient cultiver par de nombreux esclaves.

Il laissa à ses frères le soin du domaine et entra comme apprenti orfèvre dans un atelier où l'on frappait la monnaie royale.

Il était aussi habile dans le travail des émaux que dans les ciselures d'or fin. Ces qualités professionnelles allaient de pair avec une scrupuleuse honnêteté.

Lorsqu'on lui demanda d'exécuter un trône d'or pour le Roi Clotaire II, il en fit un second avec ce qui restait d'or ne voulant pas le garder pour lui. Cet acte lui valut la confiance du Roi qui lui demanda de résider à Paris comme orfèvre royal, fonctionnaire de la trésorerie royale et conseiller à la cour.

Puis il fut nommé monétaire à Marseille et racheta de nombreux esclaves que l'on vendait sur le port en leur rendant leur liberté ; il leur proposera de regagner leur patrie (romains, bretons, gaulois, saxons, maures) ou de rester près de lui. Plusieurs demeureront ainsi ses plus fidèles amis.

Lorsque Dagobert devint roi en 629 il est rappelé à Paris où il dirige les ateliers monétaires du royaume  qui se trouvaient à Paris sur le Quai des Orfèvres et près de l'actuelle rue de la Monnaie.

Il reçoit entre autres la commande d'orner les tombes de Sainte Geneviève et de Saint Denis, il réalise des châsses pour Saint Germain, Saint Séverin, Saint Martin et Sainte Colombe et de nombreux objets liturgiques pour la nouvelle Abbaye de Saint Denis.

Grande était la piété et la vie de prière de ce laïc. En 632 il fonde le monastère de Solignac au sud de Limoges et un an après, dans sa propre maison de l'Ile de la Cité, le premier monastère féminin de Paris.

Un an après la mort de Dagobert qu'il avait assisté dans ses derniers moments, il quitte la cour et entre au séminaire où il est ordonné prêtre. Le 13 mai 641, il  reçoit l'épiscopat comme évêque de Noyon et Tournai pour succéder à Saint Médard.

Il meurt en 660 à Noyon.

Saint Eloi est fêté deux fois par an, une fois le 1er décembre, jour de la fête religieuse et une autre fois le 25 juin jour du transfert d'une partie de ses reliques à Paris en 882.

C'est lorsque l'été arrive que les fêtes traditionnelles de la Saint Eloi réapparaissent. Chaque commune provençale a adopté une date spécifique en fonction de son histoire et chacune à son propre déroulement.

Donc ce   1er juillet nous avons été réveillés à 6 heures du matin par l'éclatement de 5 bombes tirées depuis différents quartiers du Village,

A 8 heures les tambourinaires ont défilé dans le centre et à 9 heures nous avons assisté à la messe en provençal.

Puis c'était la grande cavalcade avec la participation de plusieurs groupes folkloriques : Dansaire du Loriot et La Bourguignone.

Allez voir les albums photos, c'était très sympathique.

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique