logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/06/2008

Arc de Triomphe

Dommage, dommage !! en arrivant à l'Arc de Triomphe hier il faisait beau sur Paris mais quelques personnes faisant partie du groupe ont été réticentes à monter les 284 marches qui mènent à la terrasse et donc notre conférencier a décidé de commencer la visite par le pourtour de l'Arc puis de monter ensuite, c'est là que le temps s'est gâté et qu'il s'est mis à pleuvoir très fort ... tant pis ! mais ... commençons par le commencement.

 

medium_P6190002.JPG
les dimensions de l'Arc de Triomphe sont : 50m de hauteur pour 45m de largeur sur les façades
et 22m de large pour les côtés. Il pèse 100.000 tonnes, son architecte est Monsieur Chalgrin.
En 1806 au lendemain de la bataille d'Austerlitz, Napoléon Ier a déclaré à ses soldats "vous ne rentrerez dans vos foyers que sous des arcs de triomphe".
Le monument doit dominer Paris et flatter le goût de l'empereur pour l'Antiquité romaine (c'est l'arc de triomphe romain de Titus qui a constitué le modèle). Il a été construit entre 1806 et 1836. De nombreuses propositions ont été faites
Pour le mariage de Marie-Louise et Napoléon une maquette grandeur réelle a été construite.
Monsieur Chalgrin meurt en 1811. En fin de compte c'est Louis XVIII qui décide que l'arc de triomphe sera consacré à la gloire des armées de la Révolution et de l'Empire.
En 1836 c'est Monsieur Thiers qui l'inaugurera et c'est lui qui a choisi le 22 sculpteurs qui ont officié sur l'arc.
medium_P6190009.2.JPG
le plus célèbre Monsieur François Rude, a sculpté "le départ des volontaires"
plus connu sous le nom de "la Marseillaise" qui évoque la levée de 200.000 hommes en 1792
pour défendre la France
medium_P6190010.JPG
sur l'autre pilier c'est Monsieur Cortot qui a sculpté "le triomphe de Napoléon"
medium_P6190014.JPG
sur les façades Ouest Monsieur Antoine Etaix a sculpté la résistance de 1814
medium_P6190015.JPG
et sur l'autre pilier nous avons la Paix de 1815 malheureusement je n'ai pas noté le nom du sculpteur
medium_P6190012.JPG
sous l'arc de triomphe sont gravés les noms de 660 soldats et de 128 batailles menées par la France pendant la Révolution et sous l'Empire
medium_P6190005.JPG
voici le détail des sculptures de la voute centrale
medium_P6190021.JPG
au sol, des inscriptions commémorent de grands évènements :
- la proclamation de la République le 4 septembre 1870
- le retour de l'Alsace et de la Lorraine à la France en 1918,
- le souvenir des combattants morts pendant la guerre de 1939-1945,
- l'appel du 18 juin du Général de Gaulle,
- et les morts pour la France des guerres d'Indochine et d'Algérie.
medium_P6190042.JPG
Le 11 novembres 1920, au cours d'une même cérémonie le coeur de Léon Gambetta est déposé au Panthéon pour marquer le cinquantenaire de la IIIè République et le Soldat inconnu arrive solennellement à l'Arc de Triomphe.
Il a été inhumé sous l'arche en 1921 et décoré de la Légion d'Honneur en présence du premier ministre britannique, des maréchaux et du gouvernement français au grand complet
La flamme du souvenir a été allumée le 11 novembre 1923 par Monsieur André Maginot, ministre de la Guerre.
Depuis elle ne s'est jamais éteinte : elle est ravivée tous les jours à 18h30 par l'une des 900 associations françaises d'anciens combattants.
L'Arc de Triomphe est le lieu de manifestations nationales :
- en décembre 1840 il y a eu le retour des cendres de Napoléon Ier
- en 1842 c'est le catafalque du Duc d'Orléans qui a été exposé,
- en 1848, sous la 2è République, ont été dressés des gradins pour la fête de la fraternité
c'est à cette occasion que notre devise est devenue "Liberté Egalité Fraternité"
- sous le second Empire, tous les 15 août il y avait une Fête pour célébrer Napoléon
- en 1885 le catafalque de Victor Hugo a été exposé
- le 14 juillet 1919 toutes les armées françaises et alliées ont défilé devant le soldat inconnu
 avant de descendre les Champs Elysées
En 1871 les français ont dressé des barricades pour empêcher les Allemands de passer sous l'Arc de Triomphe
medium_P6190034.JPG
Avant d'arriver à la terrasse on reprend son souffle dans la salle de l'attique qui dès 1834 est destinée à présenter les modèles architecturaux et sculptés
medium_P6190024.JPG
moulage de la tête de "la Marseillaise"
medium_P6190031.JPG
les palmes en bronze sur les murs sont des hommages rendus à la mémoire du Soldat inconnu.
medium_P6190036.JPG
Après quelques marches ... encore on accède à la terrasse et là s'est dommage que le temps se soit mis à la pluie, mais je vous montre quand même quelques vues
medium_P6190040.JPG
vous la reconnaissez bien sûr ! notre amie à tous : Madame la Tour Eiffel
A chaque angle un hôtel particulier a été édifié
medium_P6190041.JPG
au loin la Grande Arche et les tours de La Défense
La Place de l'Etoile a été achevée en 1869 elle doit son nom à la disposition des 12 avenues qui rayonnent autour d'elle
elle est appelée aujourd'hui place Charles de Gaulle
L'Arc de Triomphe est placé dans l'axe majeur qui traverse Paris d'est en ouest et relie l'arc de triomphe du Carrousel du palais du Louvre, le jardin des Tuileries, l'obélisque de la place de la Concorde, l'avenue des Champs Elysées puis l'avenue de la Grande Armée et la grance arche de La Défense réalisée en 1989.
Bon, maintenant la visite est terminée alors ... il faut redescendre ...

10/06/2008

VASCOEUIL, un château et bien plus

Il y a quarante ans, Monsieur et Madame PAPILLARD recherchaient une résidence secondaire un peu originale, une propriété de caractère, on leur a proposé un "chef d'oeuvre en péril" à cheval sur les département de l'Eure et de la Seine Maritime, dans le Vexin normand, à 20 kms de ROUEN.

Coup de foudre total, ils achètent la propriété, ses 10 ha à l'orée de la forêt de LYONS, son château délabré et sa dizaine de dépendances en ruine qui ont été érigés entre le XIIè et le XVè siècles .

Il n'y avait ni eau, ni électricité, ni chauffage, ni tout-à-l'égout, il fallait tout refaire des fondations à la toiture, sans parler du parc en friche.

Ils y consacreront tout leur temps, leur énergie et leur argent. Me PAPILLARD, ancien avocat au barreau de Paris, affiche fièrement aujourd'hui ses 88 printemps. Sa passion est intacte et, outre la beauté des lieux, c'est l'histoire de cette bâtisse médiévale où a séjourné longuement MICHELET (1798-1874) qui n'en finit pas de le fasciner.

Au départ, en 1965, il n'est question que de transformer la demeure en maison de campagne, mais très vite l'idée s'impose de l'ouvrir au public pour couvrir une partie des frais.
Grand amateur d'art contemporain l'avocat, ami de VASARELY, décide d'y implanter un centre d'art et d'histoire et, plus tard, l'unique musée Michelet, installé dans une ferme à colombages du XVIIIè siècle.
En 1970 il crée une association "les amis du chateau de Vascoeuil" et l'année suivante a lieu la première exposition, inaugurée par Jacques Duhamel, ministre des Affaires culturelles de Pompidou.

medium_P6030017.JPG

medium_P6030023.JPG

Au sommet de la tour octogonale, encore percée de meurtières, le cabinet de travail de MICHELET a été fidèlement reconstitué

medium_P6030028.JPG

Le colombier en briques du XVIIIè siècle dont subsiste l'échelle tournante qui permettait d'accéder aux cases des pigeons a retrouvé sa splandeur

medium_P6030026.JPG
medium_P6030015.JPG
medium_P6030021.JPG

Une cinquantaine de sculptures originales parsèment en permanence de parc et le jardin à la française

medium_P6030013.2.JPG
medium_P6030014.2.JPG
medium_P6030031.JPG
medium_P6030007.JPG
Les propriétaires ont rénové les berges de la rivière privée qui traverse la propriété et créé une cascade
Aujourd'hui c'est surtout leur fille, ancienne avocate, qui veille sur le domaine elle a décidé de tout plaquer pour se consacrer comme ses parents entièrement à Vascoeuil ; elle nous a dit que c'était une passion familiale qui exige beaucoup de sacrifices, elle avait 12 ans quand ses parents ont acheté le domaine
et tous les trois n'ont vécu que pour le château
Le chateau est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1991

18/04/2008

La Collégiale de Champeaux et Le château fort de Blandy les Tours (77)

Aujourd'hui, 17 avril 2008, grande journée de balade en Seine et Marne, le matin visite de la Collégiale de Champeaux et après un bon déjeuner dans un restaurant de Blandy les Tours, visite du Château fort.

medium_P4170145.JPG
La Collégiale de Champeaux bâtie aux XIIè et XIIIè siècles était l'église d'un Chapitre collégial de chanoines,
située au confluant de trois régions : Ile de France, Bourgogne et Champagne, elle fut au Moyen-Age un centre important de rayonnement culturel aussi bien théologique que musical lié à la cathédrale Notre-Dame de Paris
medium_collégiale_de_Champeaux.JPG
L'acoustique est merveilleuse et j'ai pensé à Jean-Louis aux chataîgniers : est-il venu chanter en ce lieu magnifique ?
medium_le_choeur.JPG
le choeur
medium_P4170126.JPG
medium_P4170133.2.JPG
 les bas-côtés
medium_P4170134.JPG
Les stalles au nombre de 54 ont été réalisées en 1522. Elles forment un ensemble unique dans la région avec leurs miséricordes sculptées. Leur style est à la charnière du Moyen-Age et de la renaissance
medium_détail_des_stalles.JPG
détail d'une sculpture d'une miséricorde
medium_P4170141.JPG
les stalles vues de plus près
medium_un_des_vitraux.JPG
la Collégiale possède aussi un assez bel ensemble de vitraux du XVIè siècle dans les fenestrages du bas-côté nord du choeur, vestiges d'un ensemble plus important saccagé à l'époque de la Fronde.
medium_extérieur_du_chateau_de_Blandy_les_Tours.JPG
Nous sommes ensuite arrivés
au Chateau fort de BLANDY LES TOURS
medium_extérieur_du_chateau.JPG
autre vue extérieure du chateau
medium_La_tour_carrée.JPG
Il fut construit en 2 étapes. Au XIIIè siècle il comprenait 4 tours : la tour carrée
medium_Le_donjon_et_la_tour_des_gardes.JPG
Le donjon à gauche et la tour des gardes à droite
medium_Les_tours_de_la_justice_et_des_archives.JPG
la tour de justice à gauche avec la salle de l'auditoire où le seigneur rendait la justice et la tour Nord à droite
Entre le XVè et le XVIIè siècles le chateau est la résidence des seigneurs qui vivent dans une période faste.
Puis le Maréchal de Villars, propriétaire du château de Vaux le Vicomte qui n'est pas très loin, l'achète pour le transformer en ferme mais il n'entretient pas les bâtiments qui à la révolution
ne sont pas détruits car ils sont à l'état de ruine.
En 1883 il est racheté par la Commune de Blandy les Tours et en 1889, classé aux monuments historiques.
Ca n'est qu'en 1992 que le Conseil Régional de Seine et Marne décide de le réhabiliter et après plusieurs années de travaux c'est en 2007 qu'il rouvre ses portes aux visiteurs
medium_le_garde_manger.JPG
voici le cellier avec une très belle voute, les pierres tiennent par la répartition des charges :
celle du dessous tient celle du dessus
medium_1_des_4_puits.2.JPG
l'un des 4 puits construits dans l'enceinte du château
medium_porte_du_donjon_avec_sa_herse_d_origine.JPG
nous voici à l'entrée du donjon qui a conservé en place sa herse
medium_plafond_d_une_chambre.JPG
beau plafond de la première pièce du donjon
medium_cheminée_et_meurtrière.JPG
voici la cheminée avec la meurtière à côté
medium_ancienne_place_du_pont_levis_et_niche_du_mécanisme.JPG
au Moyen-Age cette porte était un pont levis qui permettait aux paysans de se réfugier dans le château,
la niche au-dessus contenait le mécanisme du pont levis on voit bien la meutrière (l'extincteur n'est pas d'époque)
medium_fenêtre_et_banc.JPG
chaque pièce comportait une fenêtre avec son banc (elle était de plus en plus haute à mesure qu'on montait)
le donjon comportait 5 étages dont 3 ont été réhabilités
medium_porte_donnant_sur_l_escalier_et_porte_des_latrines.JPG
voici la porte d'entrée de la pièce à gauche et l'autre porte permettait d'accéder aux latrines (une par étage)
medium_donjon_et_chemin_de_garde.JPG
le donjon et son chemin de ronde (on voit bien qu'une tour a été accolée au donjon (c'est celle contenant l'escalier,
de l'autre côté du donjon une jumelle contient les latrines)
medium_chemin_de_garde.JPG
chemin de ronde
medium_vue_du_chemin_de_ronde.JPG
cour du château vue du chemin de ronde
medium_village.JPG
vue sur le village
medium_Eglise_St_Martin.JPG
vue sur l'église de Blandy les Tours
Voilà, la visite est terminée j'espère qu'elle vous a plu comme à moi
A la prochaine !
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique