logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/04/2007

Promenade plantée

Avec les beaux jours qui arrivent mon association nous a invité à découvrir la promenade plantée qui sur 4 kms 500 nous emmène de Bastille à Vincennes sur l'ancienne ligne des Chemins de Fer de l'Est qui avait été créée en 1860.

Lors de la construction de l'Opéra Bastille la gare portant le même nom a été rasée ; un architecte, M. BERGER et un paysagiste, M. THOMAS ont créé des jardins successifs en conservant au maximum les arbres et la végétation existant et un Architecte Jean-Pierre BUFFY a créé 1200 logements sociaux, commerces et usines non polluantes tout cela dans le cadre du rééquilibrage de l'Est parisien, voici quelques vues :

medium_P4030021.JPG
medium_P4030022.JPG
nous entrons dans le tunnel
medium_P4030023.JPG
à la sortie du tunnel
medium_P4030024.JPG
les entrées sont très discrètes et de temps en temps des kiosques ont été érigés afin de permettre aux jardiniers de ranger leur matériel
medium_P4030026.JPG
Nous revoici "en ville", allée Vivaldi
medium_P4030028.JPG
Après avoir passé le pont nous arrivons dans un grand square
medium_P4030030.JPG
Cette grande pelouse qui s'étend des deux côtés du pont s'appelle familièrement "la poëlle à frire" car l'été les gens s'allongent pour prendre des couleurs au soleil et "gare à ses coups"
medium_P4030032.JPG
Ici, on a l'impression qu'on a coupé un immeuble en deux pour pouvoir continuer la promenade
medium_P4030034.JPG
à ce moment là on circule au niveau du 3ème étage de l'immeuble (c'est l'autre côté du l'immeuble coupé en deux)
medium_P4030035.JPG
Nous circulons sur le viaduc des Arts
medium_P4030037.2.JPG
du haut du viaduc on aperçoit le commissariat qui au dernier étage possède de curieuses statues :
ce sont des coulages en béton de la célèbre statue de Michel-Ange "l'esclave rebelle".
 Pour un commissariat c'est curieux ... non !
pour éviter la surcharge de poids leur dos a été évidé.
medium_P4030042.JPG
Nous sommes descendus de la promenade et nous retrouvons dans le 12ème arrondissement où beaucoup d'immeubles ont été réhabilités. Ce quartier anciennement très ouvrier devient "bo-bo"
medium_P4030043.JPG
nous passons sous l'une des 56 arches dont la plupart sont devenues des ateliers d'artistes.
medium_P4030044.JPG
ces dames regardent un pavillon joliment restauré qui a "résisté" bien que coincé entre deux immeubles
medium_P4030045.JPG
voici une des perspective de l'avenue Daumesnil
J'espère que la promenade vous a plu autant qu'à moi, à bientôt pour une prochaine sortie

11/03/2007

Cathédrale orthodoxe SAINT ALEXANDRE NEVSKY de PARIS

medium_P3060276.JPG
                                                                                    medium_P3060272.JPG(détail du porche d'entrée)

 Cette cathédrale est située dans le 8ème arrondissement de Paris, rue Daru. Aux 18ème et 19ème siècles la colonie russe se composait d'un bon millier de résidents permanents ou de visiteurs de longue durée. En 1814 le Tsar Alexandre I séjourna quelques temps dans la capitale ; son oratoire fut installé rue de Berri mais très rapidement il s'avéra être trop petit. En 1847 l'aumônier de l'Ambassade Impériale Russe en France démontra la nécessité de construire une église orthodoxe permanente à Paris ; après un long délai, dû à l'inertie des autorités de Saint Pétersbourg, l'Empereur Napoléon III marqua son accord sur la base des plans du projet et le permis de construire fut accordé. Une liste de souscriptions fut mise en ciculation en Russie et parmi les résidents russes à l'étranger. Le Tsar Alexandre II fit un don de 150.000 francs d'or sur sa cassette personnelle. En France, outre les orthodoxes, les catholiques et les protestants firent aussi des dons.
Deux architectes, membres de l'Académie des Beaux-Arts de Saint Pétersbourg, menèrent à bien la réaliation.

Elle est dédié à l'un des saints les plus populaires de la Russie, le Saint Grand-Prince Alexandre Nevsky (1219-1263) qui a su gagner le coeur de ses sujets grâce à l'humanité pratiquée pendant son règne, ses talents de pacificateur, ses succès militaires contre les envahisseurs (victoires sur les Suédois et les Chevaliers Teutoniques), sa sagesse dans les transactions avec les occupants Tatares et surtout sa piété et sa foi chrétienne. Il est devenu moine. Lors de sa mort toute la Russie porta son deuil et on disait "le soleil de la terre russe s'est couché".

L'Archevêque Léonce de Réval consacra la nouvelle église le 11 septembre 1861 (veille de la fête de Saint Alexandre Nevsky). Lorsque l'Archevêque Euloge décida en 1922 d'établir le centre de son siocèse de paroisses d'émigrés russes à Paris, l'église Saint Alexandre devint une cathédrale.

En 1983 l'administration française a classé la cathédrale monument historique.

De l'extérieur, elle a la forme d'une croix grecque orientée comme il est de tradition vers l'Est ; ses bras se terminent par des absides sur les 4 façades. le toit est recouvert de plomb et orné d'un bulbe doré. Les cinq tourelles se terminent par des flèches (chatior)  Chaque flèche est coiffée d'un bulbe doré et chaque bulbe est orné de la croix russe Orthodoxe à huit branches. Le nombre cinq est symbolique : la flèche centrale représente le Christ, et les 4 autres symbolisent les Evangélistes qui ont porté la Bonne Nouvelle dans le monde entier.

La signification de la croix russe qui huit branches est celle ci : à la croix à quatre branches généralement connue, s'ajoutent deux branches transversales, celle du haut représente la plaque sur laquelle figurait l'accusation contre le Christ, sur celle du bas reposaient les pieds, la partie droite de cette traverse est inclinée vers le haut, c'est à dire vers le Ciel et nous rappelle le fait que le larron repentant fût crucifié à la droite du Christ.

Les offices sont dits en slavon, langue slave commune, il n'y a pas de musique mais des chants a capella.

 A l'intérieur, toute la cathérale est peinte : dans la coupole centrale, la peinture représente le Christ bénissant les fidèles.

medium_P3110001.JPG

La séparation du sanctuaire du reste de la nef, où se tiennent les fidèles est une tradition d'ordre mystique et religieux : elle se nomme iconostase et comporte 3 portes traditionnelles. Une porte à 2 vantaux au milieu (la porte Royale) et de chaque côté une porte à simple vantail. L'officiant tourne donc le dos aux fidèles qui ne voient qu'une partie de la célébration.

La tradition d'orner la cloison avec des icônes remonte au 8ème siècle byzantin. On retrouve toujours l'icône de l'Annonciation et en dessous les quatre Evangélistes, à droite l'icône du Christ, à gauche se trouve la Mère de Dieu, puis on trouve toujours une icône représentant le Saint à qui est dédié l'église, et des icônes se rapportant à des saints (ici Saint Etienne et Saint Nicolas de Myre (très populaire en Russie) et l'archange Saint Michel.

medium_P3060274.JPG(détail d'un plafond de la crypte peint à la main)

Nous avons visité aussi la crypte de la cathédrale qui elle aussi est entièrement peinte. Le plan de fondation de la crypte est conçu en forme de croix grecque. Du pilier central partent des voûtes qui se succèdent harmonieusement. Cette crypte a été restaurée en 1955-1956 par Albert Benoit et sa femme. Les peintures représentent le développement de l'église en Russie, depuis le baptême du peuple russe de Kiev dans le Dniepr jusqu'aux aux lieux spirituels : Iaroslavl, Wladimir, Souzdal, Novgorod, Pskov, Moscou et Saint Pétersbourg.

medium_P3110002.JPG

Son iconostase est en chêne sculpté d'épis de blé et de feuilles de vignes avec des rinceaux, il est de style similaire à celui de l'église supérieure et provient du petit oratoire de Saints Pierre et Paul situé jadis rue de Berri.

L'atmosphère de la crypte est particulièrement calme et recueillie.

 

05/02/2007

Théâtre des Champs Elysées

Le Théâtre des Champs Elysées est un superbe monument édifié en 1911-1912, inauguré en 1913. Il a été conçu par Gabriel ASTRUC, promotteur, critique musical et éditeur d'ouvrages musicaux qui voulait un lieu dédié aux concerts de musique et accessoirement aux spectacles de danse et c'est la société des Frères Auguste et Gustave PERRET, spécialistes du béton armé, qui en a assuré la construction après avoir été en conflit avec le premier architecte VAN DE VELDE. Les Frères PERRET deviennent architectes et reconstruiront, entre autre, la Ville du HAVRE après la guerre. L'un d'eux deviendra professeur et son plus célèbre élève sera LE CORBUSIER.

medium_P2010195.JPG

C'est un théatre privé, classé aux monuments historiques en 1957. Il contient 2000 places et se compose de 4 parties :

  1. la grande salle de 2000 places consacrée à la musique et la danse,
  2. la Comédie des Champs Elysées, salle de théâtre,
  3. la salle de vente Drouot-Montaigne en sous-sol (ancien fumoir des hommes)
  4. le studio des Champs Elysées
  5. sur le toit a été ajouté un restaurant de renom "La Maison Blanche" réalisé lors de la restauration de l'ensemble du monument en 1987 par la Caisse des Dépôts et Consignations.

Chacune de ses parties ayant son entrée propre.

medium_bas_relief_de_Bourdelle.JPG

Les bas reliefs de la façade ont été sculptés par BOURDELLE qui a peint pour l'intérieur des fresques.

medium_escalier_du_Hall_d_entrée.2.JPG           medium_éclairages_de_lalique.JPG

Le style est tout à fait art-déco (balustrade dessinée par PERRET, luminaires créés par LALIQUE) donc très en avance pour l'époque de sa construction et les spectacles produits ont dès le début fait scandale, la troupe des ballets russes avec NIJINSKI, la revue nègre avec Joséphine BAKER.

medium_le_luminaire.JPG          medium_fauteuils.2.JPG
tous les fauteuils de l'orchestre et de la corbeilles de la grande salle "à l'italienne", c'est à dire en forme de fer à cheval, sont en velours rouge et bois de poirier, ils ne sont pas fixes et le luminaire au plafond de la salle est un soleil stylisé caché par un nuage ; il repose sur l'armature métallique d'un faux plafond car la salle est un cube en béton armé dont tous les décors de la salle, la scène elle-même avec les murs, le fond et le plafond, la fosse d'orchestre sont amovibles et ont été conçus pour obtenir la meilleure accoustique possible.
 medium_les_cintres.JPG                         medium_luminaire.JPG
 cintres où sont rangés les décors      salle vue de la scène
 
      Voici, la visite se termine et je vous dis à bientôt.

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique