logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/01/2007

La Conciergerie

Aujourd'hui, c'est le premier jour de l'hiver sur Paris et le vent souffle tout froid ; mais mon Association a prévu une visite à la Conciergerie et j'ai décidé d'y aller car c'est un monument que je n'ai jamais pris le temps de visiter.
C'est sur l'Ile de la Cité que se sont installés les Parisis en 52 avant Jésus Christ puis la ville qui s'est développée sur la rive gauche, c'est appelée Lutèce au temps des Gaullois, en fait ce lieu a toujours été la capitale du Pays

 

miniature de la cité en 1460

la Cité au 16e siècle

 

 

La Cité au 18e siècle 

               La Cité de nos jours

La Conciergerie et la Sainte-Chapelle constituent les vestiges du plus ancien palais royal parisien, le Palais de la Cité, transformé en prison au XV e siècle.
Sur le site qui fut le lieu de résidence des gouverneurs romains puis des premiers capétiens, Philippe le Bel fit ériger, au début du XIVe siècle, un palais symbole de sa puissance, décrit alors comme l'un des plus admirables du Moyen Age.

medium_p1230196.jpg
La Conciergerie comporte 4 tours, la plus imposante, la Tour de l'Horloge, puis les tours jumelles : la Tour César, la Tour d'Argent et celle que vous ne voyez pas, la Tour Bon-bec

A la fin du XIV e siècle, les rois capétiens désertent le palais de la Cité au profit du Louvre et de Vincennes, laissant le Parlement de Paris et les administrations centrales du royaume occuper la place.
Le Concierge, d'où vient le nom  "Conciergerie ", nommé par le roi pour assurer l'ordre, la police et enregistrer les prisonniers, haut personnage qui était officier de la maison royale, transforme alors une partie du bâtiment en prison.
            

La salle des gens d'armes

Construite au XIVème siècle dans le style gothique, la salle des gens d'armes donne une idée fidèle de la magnificence du palais au temps des capétiens.
Apprécier la pureté des voûtes d'une hauteur de 8,50 mètres. D'une taille imposante, 63m x 26m (la plus grande salle moyennageuse de France, et peut être d'Europe) elle a été élevée durant deux campagnes de travaux successives.
La salle est cloisonnée, aménagée en selliers et magasins au XVème siècle. Une restauration au XIXème siècle menée par Peyre puis Duc, lui a rendu son volume actuel. Elle comporte deux immenses cheminées pour chauffer la salle, ce qui est très rare au Moyen Age.
A la Révolution les condamnés masculins étaient "parqués" dans cette salle qui était cloisonnée, les femmes étaient emprisonnées au premier étage.

  Escalier qui monte à une tour

Le quartier des prisons

Deux cellules ont été reconstituées mais celle des "payeux" n'existait pas ainsi car ils étaient entassés dans la salle ci-dessus à une centaine,sans aucun confort, sur la paille disposée à même le sol, d'ou leur nom ; seul "les pistoles" fortunés pouvaient louer au prix fort une cellule pour plusieurs ou étaient installés des lits de camp. Il était possible de s'y faire apporter des repas. Mais les conditions de détentions se dégradent, et tous les détenus durant la terreur reviennent à un régime commun de détention.

 
Voici la salle de toilette, où les aides du bourreau Samson aidaient les condamnés avant de monter dans les charrettes à se délester de leurs derniers biens, ils leur coupaient les cheveux (dans la panière) et échancraient leur chemise.
cellule de Marie Antoinette (le papier peint est couvert de fleurs de lys) 
      
voici la lame de la guillotine

Louis Philippe a fait ériger une chapelle expiatoire

           
Durant la révolution il y avait la cour des femmes où elles se promenaient
     
Dans cette fontaine elles pouvaient laver leur linge
et voici le parloir où les hommes étaient cantonnés pour voir leur femme, leur fille, leur soeur, leur mère ou leur amie.
Parmi les condamnés qui y attendirent leur exécution, on cite Ravaillac, Damien, Louvel, Fleschi, régicides,
On cite encore Cartouche, Mme de la Motte, la Marquise de Brinvilliers ...
La révolution y vit passer, Marie-Antoinette, Mme Elisabeth, soeur du Roi, Charlotte Corday, Mme du Barry, les Girondins, Danton, Robespierre, Lavoisier, André Chénier...
La Restauration y incarcéra les Quatre Sergents de La Rochelle.
Voilà la visite est terminée, j'espère qu'elle vous a plu ; n'oubliez pas le commentaire pour le guide ! merci



27/11/2006

Eglise Saint Ambroise et son quartier

L'Association dont je suis membre avait prévu la visite de mon ancien quartier (11ème) où j'ai vécue une quinzaine d'années et où je me suis mariée dans l'Eglise Saint-Ambroise, je me suis donc précipitée pour m'inscrire à cette visite.

J'ai donc appris que ce quartier fut fondé au Moyen-Age et que la rue du Chemin Vert était alors une sente qui menait à travers champs à la rue Popincourt.

Jeanne de France, une des filles de Louis XI y fonda le Couvent des Soeurs des Annonciades en 1606.

Ces religieuses ont loti ces terrains et les ont cédé au fur et à mesure, dont celui où fut bâti l'Eglise entre 1863 et 1869 par l'Architecte BALLU (qui dans le même temps bâtissait les Eglises Saint Augustin et la Trinité), au moment où furent percés le boulevard Voltaire et l'avenue Parmentier.

Elle fut dédiée à SAINT AMBROISE, un des Pères de l'Eglise, Evêque de Milan qui vécu 4ème siècle, et fut inaugurée par Napoléon III.

La rue Pasteur débouchait dans la Caserne Popincourt (qui n'existe plus) d'où le 23 octobre 1812 partie la rumeur que l'Empereur Naopoléon III était décédé.

Au 68 de la rue du Chemn Vert, Monsieur PARMENTIER est décédé et au 26 de la rue Guilherm, Monseigneur MAILLET, Fondateur des Petits Chanteurs à la Croix de Bois, a vécu de longues années.

Le Square Maurice Gardett a été construit sur l'emplacement d'abattoirs détruits au moment où ceux des Halles ont été construits.

Le quartier était très ouvrier, beaucoup d'artisans s'étaient installés dans de petites impasses, comme dans le quartier Saint Antoine.

La rue Saint Ambroise existait déjà sous Louis XV.

Et pour finir, mes parents habitaient rue du Général Blaise, devant le Square Maurice Gardett, où ils exploitaient dans les années 1950-1960 un commerce de "Glacier, Patisserie, Confiseur - à l'Ours Blanc" qui, je viens de le découvrir, est devenu le Théâtre AKTEON...

Le temps passe et tout change.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique